Restauration collective : des produits issus du commerce équitable

Projet de décret relatif à la composition des repas servis dans les restaurants collectifs en application de l’article L.230-5-1 du code rural et de la pêche maritime.

Avis adopté à l’unanimité des présents en séance Plénière du CÉSECÉM, le lundi 01 avril 2019.

A partir du 1ier janvier 2020, les restaurants collectifs ont l’obligation, d’informer une fois par an leurs usagers du quota des produits durables entrant dans la composition des repas servis et des démarches mises en œuvre pour développer l’acquisition de produits issus du commerce équitable. Au 1er janvier 2022, dans la restauration collective publique, l’approvisionnement, devra être constitué avec un minimum de 50 % de produits agricoles locaux ou issus de l’agriculture biologique :

  • Produits issus de l’agriculture biologique ou en conversion (cette sous-partie doit représenter en valeur 20% des achats)
  • Produits bénéficiant de diverses mentions ou écolabels : label rouge, appellation d’origine, indication géographique, mention « issus d’une exploitation de haute valeur environnementale…

 

Le CÉSECÉM note que ce projet de décret favorise la sensibilisation ainsi que l’information relative à l’éducation alimentaire. Il souligne que les nouvelles normes en restauration collective devront s’accompagner d’une structuration de l’offre de ces produits pour faire face à l’accroissement de la demande.

Pour aller plus loin

Autres articles récents