Plan séisme Antilles : préparer la 3e phase

Dans la perspective de l’élaboration du plan séisme Antilles n°3, le CÉSECÉM souhaite identifier quels sont les chantiers de mise aux normes parasismiques des bâtiments jugés prioritaires par la population.

Les Antilles françaises sont les régions où l’aléa et le risque sismique sont les plus forts du territoire national. Un séisme majeur, tel que les séismes qui se sont produits en 1839 en Martinique et en 1843 en Guadeloupe, ferait, dans les conditions actuelles de vulnérabilité, des milliers de victimes et plusieurs dizaines de milliards d’euros de dommages.

Face à ce constat, le Gouvernement a mis en place, en 2007, le plan séisme Antilles, ayant pour objet d’assurer la meilleure sécurité possible aux résidents antillais. Ce
plan, prévu sur une durée de 30 ans, se traduit principalement par des mesures de construction ou de renforcement parasismique, demeurant à ce jour le moyen le plus efficace de prévention contre le risque sismique.

Carte des principales plaques tectoniques

Les séismes dans l’histoire de la Martinique

Au niveau ou à proximité de la Martinique, les principaux séismes historiques ressentis sont les suivants :
au large de la côte atlantique martiniquaise, séismes du :
  • 11 janvier 1839 (intensité IX),
  • 7 novembre 1727 (intensité VIII),
  • 21 mai 1946 (intensité VII-VIII),
  • 3 séismes d’intensité VII, du 30 novembre 1827, 25 décembre 1969 et dernièrement du 8 juin 1999.
  • au niveau de l’île, plaine du Lamentin, séisme du 16 juin 1802, d’intensité VII-VIII.

Pour aller plus loin

Autres articles récents