Préférence régionale : faut-il la mettre en œuvre et selon quelles modalités ?

Débat citoyen

L’article 74 de la Constitution reconnaît le droit aux collectivités territoriales d’outre-mer dotées d’autonomie (COM-DA) telle que la Polynésie française de pratiquer la préférence régionale permettant de favoriser ou de privilégier l’embauche des habitants d’une région, qui sont souvent défavorisés par une position insulaire, ou de créer des aides financières qui leur soient réservées.

A la Réunion, le principe d’une charte pour l’emploi local a été acté en août 2014. Dans un contexte de chômage de masse, la question complexe et sensible de la préférence régionale se pose également pour les Antilles.

Favoriser l’embauche locale, recruter prioritairement les insulaires… le thème de la régionalisation des emplois dans le secteur public ou dans le monde de l’entreprise devient une préoccupation majeure des jeunes diplômés et des jeunes actifs de Martinique et Guadeloupe.

Selon-vous, pour quelles raisons faudrait-il mettre en œuvre ou non la préférence régionale aux Antilles et sous quelle forme ?

Autres articles ru00e9cents