​Cette année encore, le ministère de l’Education nationale a annoncé des suppressions de postes en Martinique. En cause, la baisse du nombre d’élèves mais pour les syndicats, c’est un mauvais calcul.