Pour maîtriser les dépenses de la Sécurité sociale, le gouvernement prévoit 1,1 milliard d’euros d’économies sur les médicaments et dispositifs médicaux en 2023. Les industriels, eux, estiment qu’ils seront lésés à hauteur de 3,5 milliards d’euros et en appellent à l’exécutif pour qu’il revoit sa copie.