​Le risque de développer une pathologie due à une surexposition au chlordécone concerne un quart des Martiniquais et 14% des Guadeloupéens contaminés par ce pesticide, a rappelé vendredi la coordinatrice du plan du plan chlordécone de l’Etat, Edwige Duclay.