​Les pays riches subissent une pression maximale des pays pauvres pour financer les programmes des réparations des dégâts causés par le réchauffement du climat. Une tendance apparue nettement dans les coulisses de la COP 27 qui se poursuit jusqu’à ce dimanche 18 novembre 2022 en Egypte.