​La première ministre de l’Etat caribéen appelle à une refonte massive des prêts de développement internationaux et à une taxation d’au moins 10 % des profits des sociétés d’énergie fossile.