Séverine Bès de Berc est désormais la directrice de cette toute nouvelle institution qu’est la Direction territoriale Outre-mer du Centre d’Études et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement (Cerema). Séverine Bès de Berc n’est pas une inconnue puisqu’elle œuvrait en tant que directrice déléguée risques, réduction des nuisances, énergie-climat au sein du Cerema et a préfiguré la délégation à l’Outre-mer. Avant cela, elle a occupé plusieurs postes au Bureau de Recherches Géologiques et Minières dans différents territoires d’Outre-mer. Pour le moment, aucun autre nom de cette nouvelle équipe n’a été dévoilé.

Le Centre d’Études et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement, établissement public accompagne l’État et les collectivités territoriales dans différentes missions depuis 2014, année de sa création. Sur les territoires d’Outre-mer, l’organisme s’investit auprès des collectivités en les accompagnant dans leur projet d’adaptation au changement climatique dans les différents domaines transversaux qui relèvent de sa compétence allant de l’aménagement des territoires au littoral en passant par l’environnement, le bâtiment, la mobilité et les infrastructures. 

« Dans la continuité des actions menées suite au passage de la tempête Fiona en Guadeloupe, ou encore de l’installation d’un pont de secours à Dzoumogné à Mayotte », peut-on ainsi lire dans un communiqué de presse en date de ce jeudi 5 janvier, annonçant la création de la délégation territoriale. « A compter du 1er janvier 2023, la délégation Outre-mer du Cerema devient une direction territoriale à part entière. Localisée à Mayotte, à La Réunion et en Guyane, cette direction renforce la présence de l’établissement dans les territoires ultra-marins et sa volonté d’accompagner ces territoires dans leurs transitions. Elle devient la porte d’entrée pour toute l’expertise du Cerema dans les territoires ultramarins » est-il encore écrit.

Le Cerema, établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle conjointe du ministre de la transition écologique et solidaire, et du ministre de la cohésion des territoires agit dans 6 domaines d’activités qui sont l’expertise & ingénierie territoriale, le bâtiment, les mobilités, les infrastructures de transport, l’environnement et les risques, la question de la mer et du littoral. À ce titre, toute collectivité qui adhérerait au Cerema à la possibilité d’intégrer la gouvernance de l’établissement, d’accéder au réseau d’experts de la structure et de fait, aux prestations par, voie conventionnelle.

Parmi ses missions réalisées ces dernières années : un diagnostic de sécurité routière du réseau routier de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon réalisé pour le compte La Direction des Territoires de l’Alimentation et de la Mer (DTAM), un diagnostic de la résilience territoriale du sud de Mayotte aux risques littoraux commandé par la Communauté de communes du Sud de Mayotte ou encore un contrôle de sécurité du projet de Transport Collectif en Site Propre du Grand Nouméa. 

Abby Said Adinani