La Défenseure des droits vient de publier un bilan des 64 recommandations formulées il y a un an et demi sur « les droits fondamentaux des personnes âgées accueillies en Ehpad ». Seules 9% « se sont traduites par une action », tandis que « 55% ont fait l’objet d’annonces mais peinent à se matérialiser, et 36% restent sans réponse », déplore Claire Hédon. La principale faiblesse : le manque de personnels.