​Pourquoi, lorsque des intimidations à l’encontre de professionnels de l’éducation, proviennent de personnes qui revêtent le rôle d’inquisiteurs d’un ordre soi-disant républicain, les ministres de tutelle Pap Ndiaye et Sylvie Retailleau s’abstiennent-ils de toute prise de position ?, interrogent, dans une tribune au « Monde », les universitaires Anne-Laure Amilhat Szary, Eric Fassin, François Héran et Nonna Mayer.