​L’appel à la mobilisation générale lancé en France et relayé par les syndicats de Martinique n’a pas trouvé d’écho ce mardi 18 octobre 2022. Une « journée morte » était organisée dans les établissements scolaires pour protester contre le projet de réforme de l’enseignement professionnel. La hausse des salaires et la défense du droit de grève étaient également au cœur des revendications de la CGTM.