​Dans un exposé face au conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies, la représentante spéciale du secrétaire général pour Haïti, Helen La Lime, a déploré « l’incapacité apparente de la police à faire face à la situation » et « l’impunité manifeste avec laquelle les actes criminels sont commis », qui « fragilisent dangereusement l’État de droit dans le pays ».