Un rapport commun de l’IGF et de l’IGESR sur l’école inclusive invite à reconsidérer la place des assistants d’élèves en situation de handicap – qui devraient par ailleurs être mis à disposition des collectivités par l’État sur le temps périscolaire – mais aussi à consolider la place de l’Éducation nationale dans les attributions de ces aides humaines.