​Le coup de gueule d’une étudiante ultramarine a créé une vague d’émoi sur les réseaux sociaux depuis ce mardi 1er novembre. Maëlle, 20 ans, y dénonce les conditions d’attribution des bourses pour les jeunes de ces territoires.