​Près de 20 % des jeunes interrogés, âgés de 18 à 24 ans, estiment que « la science apporte à l’homme plus de mal que de bien » selon une étude des fondations Reboot Jean-Jaurès. Les profils sont variés, et l’impact des réseaux sociaux de plus en plus fort.