​Six juges conservateurs (sur les neuf) ont défendu le deuxième amendement, qui autorise à porter une arme sur soi hors de son domicile pour se défendre. Le lobby des armes a salué une « victoire ».