​Tant pour l’éolien que pour le solaire, l’observatoire Observ’ER juge que la France est en retard sur ses ambitions affichées.