​Le non-lieu dans l’affaire du chlordécone ne passe pas aux Antilles. Les deux îles s’engagent dans la rédaction d’une motion commune qu’elles adresseront au gouvernement, ainsi que dans l’organisation parallèle d’une journée populaire de mobilisation.