​Deux juges d’instruction parisiennes ont prononcé lundi un non-lieu dans l’enquête au long cours sur l’empoisonnement des Antilles au chlordécone. Cette décision est conforme aux réquisitions du Parquet de Paris.