​Frances Haugen avait dénoncé l’année dernière les pratiques de Meta, la maison-mère de Facebook et Instagram qui faisait passer les profits devant la protection de ses utilisateurs. L’ex-employée de Facebook, devenue lanceuse d’alerte, a décidé de franchir une étape supplémentaire. Elle vient de créer Beyond the screen, une ONG dont l’ambition est de documenter les dérives des réseaux sociaux et de trouver les moyens d’assurer la sécurité des utilisateurs.