Dans la volonté du Gouvernement d’offrir un appui à l’ingénierie territoriale et à la gestion de projets, cet outil porté par le Ministère de l’Intérieur et des Outre-mer et la direction générale des Outre-mer a pour but de « centraliser et de mettre à disposition, dans un espace unique des statistiques existantes  et des indicateurs, sous forme de tableaux de bord et de représentations cartographiques», explique Christophe Renou, maître  d’ouvrage de ce projet à la direction générale des Outre-mer.

Ce portail Observatoire – qui compile des données de thématiques diverses (population, éducation, conditions de vie), produites par l’INSEE, les instituts de statistiques du Pacifique, les services  statistiques ministériels et les services chargés du budget de l’Etat – vise à offrir une meilleure connaissance des territoires ultramarins. 

L’autre objectif de ce portail est de proposer un accompagnement dédié aux enjeux ultramarins. Il s’agit notamment de «proposer des services et des réponses dédiés aux territoires ultramarins, de renforcer les ressources spécifiques à destination des agents des collectivités territoriales, du monde économique et associatif, de mettre à disposition des expertises pluridisciplinaires pour appuyer et aider les services».

Le Portail « Observatoire » va faire l’objet d’un programme d’enrichissement massif de données, réalisé par la direction générale des Outre-mer, en fonction du retour d’expérience et de l’expression des besoins des utilisateurs, a démarré en 2022 et se poursuivra jusqu’en 2026.