​La capitale emboîte le pas à Lille, Strasbourg, Marseille ou encore Bordeaux, qui ont déjà annoncé qu’elles ne diffuseraient pas les rencontres des Bleus pendant le Mondial.