La première ministre britannique a annoncé sa démission jeudi, précisant que sa ou son successeur serait désigné la semaine prochaine. Son programme économique a provoqué une crise politique et financière, alors que la Grande-Bretagne subit les conséquences du Brexit et de la guerre en Ukraine.