Depuis son lancement, la plateforme STOP (service téléphonique d’orientation et de prévention) enregistre 4 000 appels.

Crédit photo Tiko – stock.adobe.com

Lancé en janvier 2021, le numéro STOP s’adresse aux personnes sexuellement attirées par les enfants pour éviter les passages à l’acte. La plateforme, gérée par les centres ressources pour les intervenants auprès d’auteurs de violences sexuelles (Criavs), enregistre plus de 4 000 appels depuis sa création et collabore avec des professionnels de plusieurs pays afin de structurer sa démarche. Le point avec Ingrid Bertsch, psychologue au Criavs Centre-Val de Loire et vice-présidente de la fédération française des Criavs, qui mise sur davantage de communication pour consolider le dispositif.  
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Je m’abonne

Déjà abonné ?