Publié le 04/05/2022 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

Adobe Stock

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Face à l’engorgement actuel et à l’allongement des délais pour obtenir des titres d’identité, le ministre de l’Intérieur a assuré que l’ANTS était en train de déployer « des efforts inédits », selon des annonces faites par Gérald Darmanin sur Twitter, mardi 3 mai.

Afin de réduire les délais d’obtention des pièces d’identité, l’@ANTSdirect a déployé des efforts inédits.
👉Les effectifs dédiés dans les préfectures vont être augmentés de 30%.

👉400 dispositifs de recueil des demandes vont être déployés dans les mairies volontaires.

— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) May 3, 2022

Nouveaux dispositifs de recueil

Chargées de l’enregistrement des demandes, les communes sont en effet « fortement mobilisées » depuis plusieurs semaines, comme l’a rappelé Camille Chaize, porte-parole du ministère de l’Intérieur. « Un plan d’action spécifique visant à réduire les délais de rendez-vous en mairie a d’ailleurs été élaboré », a-t-elle poursuivi.

Ce « plan d’urgence visant à améliorer les délais de délivrance des passeports et des cartes nationales d’identité et déploiement des nouvelles cartes nationales d’identité » devait d’ailleurs être présenté en conseil des ministres, mercredi 4 mai.

📌 Depuis le début de l’année, les délais pour le renouvellement des titres d’identité, passeports et CNI augmentent. ▶️Comment l’expliquer ?

▶️Comment communes & @Interieur_Gouv agissent pour réduire ce délai ?

▶️ Comment réaliser une demande en ligne ?

Explications en vidéo⬇️ pic.twitter.com/W5AB4Ba5Jy

— Porte-parole du ministère de l’Intérieur (@PorteParoleMI) May 3, 2022

Ainsi, 400 nouveaux dispositifs de recueil vont être distribués d’ici un mois dans les communes les plus en tension, ce qui représente près de 50 000 demandes supplémentaires par semaine. C’était l’une des demandes formulées par certaines collectivités pour faire face à l’engorgement actuel, qui résulte d’un effet de rattrapage des demandes reportées du fait de la crise sanitaire, mais aussi de l’expiration d’anciennes cartes nationales d’identité dont la durée de validité avait été prolongée de cinq ans, ainsi que du déploiement des nouvelles cartes d’identité, sur lesquelles le gouvernement veut bâtir le service public d’identité numérique qui va remplacer le projet « Alicem ».

Raccourcir et démultiplier les créneaux

« Les préfets de département vont également mobiliser les maires pour que les créneaux de rendez-vous puissent être démultipliés et les durées de rendez-vous seront ainsi réduites de trente à quinze minutes. » Les mairies sont également incitées à « étendre les plages horaires pour le dépôt des demandes de renouvellement de titres ». L’Etat les accompagnera financièrement, à travers une enveloppe exceptionnelle de 10 millions d’euros.

Enfin, du côté des préfectures, il a également été annoncé un renforcement des effectifs, avec 160 personnes chargées de ces demandes.

Malgré ces mesures, le gouvernement incite tout de même les usagers à ne pas hésiter à aller démarcher d’autres mairies que la leur en cas de rendez-vous trop tardif… Et à se rapprocher d’une France Services, déjà très sollicitées sur le volet des titres sécurisés, au cas où ils auraient « besoin d’aide ».

Thèmes abordés

Dématérialisation Etat civil Service public