​Selon une méta-étude publiée le 15 novembre, les niveaux sonores auxquels sont confrontés les adolescents et jeunes adultes dans leur casque audio ou les lieux de divertissement présentent des risques de perte auditive.