​Une mission « flash » mise en place par l’Assemblée nationale a débouché mardi sur le constat partagé de l’existence de profits « exceptionnels » réalisés par certaines entreprises en temps de crise, mais avec des pistes divergentes pour les mettre à cont