​Alors que le nombre de satellites devenus des « déchets spatiaux » fait peser une menace pour les futures missions spatiales, l’heure est à la mobilisation pour s’en débarrasser.