Proposer

Gouvernance et planification territoriale de la formation en Martinique

Publié le : 30 Jan 2023

Au 30 juin 2022, le taux de chômage en Martinique est estimé par l’INSEE à 12,3 % de la population active. Si l’on note une amélioration sur les deux années précédentes, il n’en demeure pas moins que ces chiffres sont nettement au-dessus de la moyenne nationale.

La formation professionnelle que l’on peut définir comme un processus d’acquisition de connaissances et de compétences nécessaires dans des métiers spécifiques ou plus largement sur le marché de l’emploi, est considérée comme un des leviers de lutte contre le chômage.

De nombreux acteurs sont aujourd’hui amenés à intervenir avec pour mission de proposer des actions de formation variées, en direction de publics divers. 


La question légitime qui se pose est celle de savoir : comment ces politiques de formation s’articulent-elles et sont gouvernées à la Martinique au regard de la pluralité d’acteurs et des différentes échelles d’action. Peut-on parler de gouvernance territoriale ?

Les propositions formulées dans cette publication

Renforcer le quadripartisme et diminuer la place quasi prépondérante de l’Etat

Consulter à intervalle régulier le CÉSECÉM sur le CPTDFOP pour avis.

Clarifier le mandat de l’AGEFMA

Votre réaction à cet article sur :

2
0
0

Partager cet article sur :

Sur le même thème

Note informative
Publié le 28 Mar 2022
Note informative
Publié le 25 Mai 2022

Votre réaction à cet article sur :

2
0
0

Partager cet article sur :

Connexion à votre compte